Choisir la province (Canada) ou l'État (États-Unis), et la langue.

Services en ligne – AccèsD, AccèsD Affaires, courtage en ligne, courtage de plein exercice.

Se connecter aux services en ligne de Desjardins.
 

Vous êtes ici : Accueil > À propos > Desjardins > Qui nous sommes > Caisses de groupes

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

Caisses de groupes

Bref historique

Au tournant des années 1940, des associations de travailleurs, des groupes syndicaux, des professionnels, des salariés et des communautés culturelles ont fondé des credit unions, également connues sous le nom de caisses d'économie ou caisses de groupes. Leur but : se donner des moyens pour faciliter l'autonomie financière de leurs membres en regroupant leurs avoirs financiers.

En 1979, le Mouvement Desjardins a accueilli ce réseau de caisses avec ses 200 000 membres répartis sur tout le territoire du Québec. Aujourd'hui, ces caisses continuent leur progression et sont fières d'enrichir le grand Mouvement Desjardins par leur diversité. Découvrez les étapes marquantes de l'histoire de ce réseau de caisses uniques et fortement enracinées au sein de différents milieux de travail.

Vous désirez devenir membre d'une caisse de groupes?

Rien de plus simple, il suffit de choisir la caisse de groupes qui correspond à votre profil. Consulter le répertoire des caisses de groupes

Historique

Employés municipaux de la Ville de Québec.

L'origine des caisses d'économie remonte aux credit unions qui ont été fondées à la suite d'une intervention d'Alphonse Desjardins au Massachusetts et à New York en 1908. Ce modèle de caisse en milieu de travail, qui est très répandu aux États-Unis, mais unique au Québec, a été introduit lorsque des entreprises américaines ont commencé à s'installer au Québec au début des années 1940.

Les premières credit unions et caisses d'économie sont créées au tournant des années 1940.

Les credit unions sont nées et ont pris de l'expansion grâce entre autres à la retenue sur le salaire. Des employés d'hôpitaux de l'ouest de Montréal, des employés de Bell Canada et un premier groupe de citoyens d'origine immigrante, des Ukrainiens, fondent des caisses. En 1944, la Quebec Credit Union League voit le jour et regroupe plusieurs caisses d'économie en milieu anglophone.

Les pompiers de Montréal, les employés du Canadien National (CN) et du Canadien Pacifique (CP) et les policiers de Montréal fondent des caisses d'économie en milieu francophone au milieu des années 1940.

En 1945, à la suite d'une longue grève, les pompiers de Montréal réussissent à obtenir de bonnes augmentations salariales. Leur conseiller, maître Sylvestre, dit alors au président du syndicat, Albert Rémillard : « C'est ensemble que vous êtes riches. Regroupez-vous pour recueillir vos épargnes! ». La même année, la Caisse d'économie des pompiers est fondée. D'autres groupes de travailleurs suivront leur exemple et fonderont des caisses qui constitueront le premier réseau francophone de caisses d'économie.


Employées de Bell dans les années 1940 à l'origine de la Caisse d'économie des employés en Télécommunication.

Pompiers de Montréal en action en 1956.

Employés des Shops Angus en 1944 à l'origine de la Caisse du Secteur industriel de Montréal.

En septembre 1962, 14 caisses s'unissent pour créer la Fédération des caisses d'économie du Québec.

Robert Soupras, représentant syndical à l'avionnerie Canadair, Albert Rémillard, président du syndicat des pompiers, Louis Laberge, président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), et André Laurin, formateur à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), sillonnent le Québec pour mettre sur pied la nouvelle fédération.

À la fin de l'année, 32 caisses se sont affiliées. Cinq ans plus tard, en 1967, 225 caisses d'économie ont été fondées dans les grandes industries de tous les secteurs de l'activité économique du Québec.


Travailleur de l'industrie de l'aéronautique.

Travailleurs du chantier maritime de Lévis.
Robert Soupras, directeur de la Fédération des caisses d'économie depuis 1962, et Alfred Rouleau, président du Mouvement Desjardins, signent le protocole d'affiliation.

Le 19 septembre, la Fédération des caisses d'économie du Québec se joint au Mouvement Desjardins.

La Fédération des caisses d'économie du Québec et ses 116 caisses affiliées ont approuvé le protocole d'affiliation avec le Mouvement Desjardins. Le 19 décembre suivant, le gouvernement du Québec confirme la nouvelle entité légale qui devient la Confédération des caisses populaires et d'économie Desjardins du Québec.

Le 21 janvier 1981, les 70 caisses de la Quebec Credit Union League se joignent également à la Confédération.

En conférence de presse, Jean Lajoie, journaliste à TQS, recueille les commentaires des représentants syndicaux.

Le 23 novembre, les 3 grandes centrales syndicales québécoises et la Fédération des caisses d'économie Desjardins du Québec (FCEDQ) scellent une alliance.

Cette alliance coulait de source puisque la plupart des caisses d'économie Desjardins ont été créées par les syndicats. « Dans un souci de défendre les intérêts des travailleuses et des travailleurs du Québec et considérant l'urgence de renforcer les solidarités dans un contexte de chômage, d'accroissement des inégalités et de crise des finances publiques, ces 4 organisations se sont engagées à travailler ensemble en vue d'apporter des solutions aux problèmes actuels et de créer de nouveaux moyens destinés à appuyer et à accompagner les salariés du Québec dans leur quête d'un revenu plus stable, d'une plus grande valorisation de leur travail et d'un avenir financier plus sécurisant », déclaraient ensemble Lorraine Pagé (CEQ), Gérald Larose (CSN), Clément Godbout (FTQ) et Michel Parent (FCEDQ).

À la fin des années 1990, le Mouvement Desjardins s'engage dans d'importantes réformes de structures qui conduisent à la fusion des 11 fédérations des caisses populaires et d'économie en une seule entité.

Pour favoriser le regroupement harmonieux des 2 réseaux de caisses (populaires et d'économie) tout en garantissant le développement des caisses d'économie au sein du Mouvement Desjardins, un protocole d'entente est adopté entre la FCEDQ et la Confédération. Depuis cette date, les caisses d'économie sont représentées au sein du Mouvement Desjardins par le conseil Caisses de groupes formé de 10 dirigeants et de 5 directeurs généraux élus par l'assemblée générale des caisses. Le développement du réseau des caisses de groupes est coordonné par la vice-présidence et direction générale Caisses de groupes.

Barre d'outils